• Bientôt disponible !
La Chartreuse de Portes en 1985
  • La Chartreuse de Portes en 1985
  • La Chartreuse de Portes en 1985

La Chartreuse de Portes en 1985

8,25 €

La Chartreuse Notre-Dame de Portes, surnommée la Chartreuse des Saints, est historiquement la deuxième chartreuse de France.

Vingt ans avant le tournage sur la Grande Chartreuse intitulé « Le Grand Silence », deux jeunes pionniers avaient eu, ici, la possibilité de filmer la clôture des moines catholiques les plus retirés du monde.

Découvrez les images de ce monastère, imprégné durant 1000 années par la prière et la vie silencieuse des ermites bénédictins et chartreux qui l’ont habité. Un commentaire simple et recueillant vous accompagnera durant votre immersion dans ce havre monastique.

Visitez en silence l’intérieur d’un monastère qui ne se visite jamais !

Remise sur la quantité

Quantité Remise Vous économisez
3 20% Jusqu'à 4,95 €
6 25% Jusqu'à 12,38 €
12 30% Jusqu'à 29,70 €
Quantité
Il n'y a pas assez de produits en stock.

  • Security policy (edit with Customer reassurance module) Security policy (edit with Customer reassurance module)
  • Delivery policy (edit with Customer reassurance module) Delivery policy (edit with Customer reassurance module)
  • Return policy (edit with Customer reassurance module) Return policy (edit with Customer reassurance module)

En 1985, deux jeunes gens sont intrigués par une chartreuse, dont on leur a dit que les habitants ne laissaient absolument jamais entrer de visiteurs.

Cinéastes amateurs et fondateurs d’une association nommée « Ciné Art Loisir », ils sont piqués par la curiosité et décident d’aller voir ce monastère si impénétrable.

Jean-Claude et Gabriel se rendent donc, un beau matin, à Bénonces pour aller frapper à la porte de l’impressionnante chartreuse. Pas de réponse. Ils partent se promener tout autour de la propriété et frappent de nouveau. Toujours pas de réponse. Mais au moment où ils allaient repartir, une fenêtre s’entrouvre et un moine les appelle.

C’est le prieur lui-même qui les accueille et leur demande ce qu’ils désirent. D’emblée, ils jouent leur carte de cinéastes pour proposer un petit film sur la Chartreuse. Au refus catégorique du prieur, motivé par le vœu de silence des Pères Chartreux, ils répondent qu’ils peuvent filmer seulement les bâtiments. Devant les arguments convaincants des deux jeunes, le prieur fini par céder et leur demande de revenir quelques jours plus tard « sauf s’il y a de la brume ».

Durant plusieurs jours, Jean-Claude prie tous les saints du Ciel pour que le beau temps leur permette d’aller visiter ce lieu sacré. Il est exaucé et, durant toute une journée, la jeune équipe ira filmer dans la clôture de l’antique monastère sans rencontrer âme qui vive. Finalement, le prieur accepte d’être filmé lui aussi, mais de dos, afin de montrer que les lieux sont bien habités.

Ce petit film, agrémenté d’un commentaire historique et religieux, vous montre un environnement monastique tout simple mais rempli de prière et de sainteté.

Il constitue une archive d’exception, un vrai trésor à découvrir et… à faire découvrir !

1985-CHAR-PORTES

Fiche technique

Durée
18 mn
Enregistrement
Archive numérisée
Année(s)
1985
Lieu(x)
Bénonces (France, 01)
Réalisateur
Jean-Claude Guerguy
Langue
Français

Téléchargement

Chartreuse de Portes

Article de Wikipédia, au format pdf, sur la Chartreuse Notre-Dame de Portes (mis à jour le 7 septembre 2017).

Téléchargement (341.04k)